Liens vers les pages web anciennes du KKE

Les sites internationaux du KKE sont déplacés progressivement à un nouveau format de page. Vous pouvez trouver les versions anciennes des pages déjà mises à jour (avec tout leur contenu), en suivant ces liens.

journée internationale de lutte des travailleurs

Étape décisive pour intensifier la lutte

À l'occasion de la célébration militante de journée internationale de lutte des travailleurs, le message «Non à 10 heures de travail, ne touchez pas les syndicats, des mesures pour la santé du peuple» s’est fait entendre d’une voix forte lors des rassemblements de grève qui ont eu lieu à Athènes, Thessalonique, Patras, Pirée et dans des dizaines d'autres grandes villes de Grèce.

Valsamos Syrigos, secrétaire de la Fédération des travailleurs de la construction et membre du Comité exécutif du Front militant de tous les travailleurs (PAME), a pris la parole lors du rassemblement devant le Parlement grec à Athènes et a souligné ce qui suit: «Nous continuerons la lutte chaque jour en commençant à partir d'aujourd'hui, nous avons beaucoup de travail à faire, pour renverser les plans des employeurs pour ne pas devenir esclaves, pour se débarrasser de tout l'arsenal anti-ouvrier qu'ils ont créé toutes les années précédentes. Nous voulons du temps de travail journalier fixe, une journée de travail de 6 heures, une semaine de travail de 5 jours et 30 heures; nous voulons vivre la vie que nous méritons ».

Les travailleurs, avec leur présence de masse, ont souligné qu'en 2021, toutes les conditions préalables existent pour répondre à leurs besoins contemporains. Pour des emplois permanents et stables, avec des heures de travail réduites et plus de temps libre. Pour des salaires, des retraites et un système de santé répondant à leurs besoins. La législation sur la journée de travail de 10 heures et l'effort du gouvernement pour entraver l'action syndicale afin que personne n’élève la voix est un affront historique pour tous les travailleurs en Grèce, 135 ans après la grève à Chicago pour la journée de 8 heures.

 

 

Le SG du CC du KKE, Dimitris Koutsoumpas, a assisté au rassemblement de grève de masse du PAME et a souligné ce qui suit à la presse:

«Après une décennie de mesures anti-ouvrières continues par les gouvernements de la ND, de PASOK et de SYRIZA, le gouvernement actuel porte un coup écrasant aux droits des travailleurs. Nous sommes tous présents ici aujourd'hui et nous sommes unis parce que nous luttons pour abolir toutes les lois anti-ouvrières des gouvernements de la ND, de PASOK et de SYRIZA; parce que nous refusons de travailler 10 heures; parce que ce projet de loi monstrueux ne doit pas être déposé; parce que nous défendons l'action syndicale et la liberté de tous les travailleurs».

 

May 1st, 2021

 

Thessaloniki
 Patra  
 Ioannina  
 Larissa  
 Heraklion  

 

07.05.2021